Dites stop aux envois de vœux sauvages en entreprise !

C’est le scénario catastrophe du début d’année. Chaque collaborateur envoie ses vœux comme bon lui semble, hors de tout cadre fixé par le service com de l’entreprise…. mais il est possible de retourner la situation à votre avantage.

Au départ, votre communication roule comme sur des roulettes

Dans le monde idéal des responsables marketing, vous avez planifié le moindre aspect de votre stratégie digitale :

  • votre site internet est à jour et il convertit,
  • votre calendrier de publication d’articles de blog B2B est respecté,
  • et cerise sur le gâteau, vos comptes de réseaux sociaux grimpent en audience,

Une nouvelle année se profile… avec ses risques cachés

Comme chaque mois de janvier, vous avez prévu une publication corporate pour vos vœux d’entreprise. La formule de la carte de voeux est souvent la même :

  • un joli visuel (avec l’année écrite en grands caractères)
  • accompagné d’un texte assez généraliste pour parler à la fois aux clients et aux fournisseurs.

Rien de très spectaculaire, mais vous savez que cela fera le job avant de passer à des sujets plus stratégiques comme le lancement d’une nouvelle gamme de produits ou l’annonce de votre présence sur un salon professionnel.

C’est précisément à ce moment que des grains de sable viennent enrayer la machine…

Linkedin : le début de la perte de contrôle

En premier lieu, de nombreux collaborateurs utilisent Linkedin (ou pire, Facebook) pour souhaiter une bonne année à leur réseau pro.

Rien de grave, sauf que vous manquez de visibilité en tant que responsable de communication. Vous n’avez qu’une très vague idée de l’ampleur de la pratique et des contenus relayés, ce qui est un vrai risque pour votre stratégie digitale.

Les emails sauvages : la sortie de route

Jusque-là, votre vision du problème se limitait à la partie émergée de l’iceberg. La véritable catastrophe est plus secrète. Elle concerne les mails de vœux envoyés en direct par les membres de l’entreprise, à tous les niveaux de l’organisation.

Cette méthode d’envoi de vœux sauvages vous laisse complètement aveugle sur la teneur des messages et sur le choix des destinataires.

Plus dur à accepter, de nombreux messages partent avec un visuel trouvé sur Google Images ou bricolé sur Canva avec votre logo d’entreprise récupéré d’une page Word.

La bonne intention de départ impacte de manière négative votre communication externe. En une semaine et quelques centaines de mails, c’est toute la charte graphique et la stratégie éditoriale de l’entreprise qui vole en éclats.

Reprenez le contrôle de vos vœux d’entreprise

Le dilemme est le suivant : il faudrait empêcher la pratique sans brider cette envie légitime de présenter ses vœux en direct et sans filtre.

Pour reprendre le contrôle de la situation, vous pouvez transformer cette mauvaise habitude en opportunité pour votre communication d’entreprise. Il existe justement des solutions dédiées permettant d’encadrer et de contrôler les envois des vœux de vos collaborateurs.

Avec inkipi, vous disposez d’une plateforme d’envoi permettant à chacun :

  • de choisir un visuel dans une bibliothèque d’images alimentée par vos soins,
  • de rédiger plusieurs versions de textes de vœux,
  • et d’envoyer ces messages à différentes listes de contacts issues d’un carnet d’adresses pro.

En tant que responsable de communication, vous avez l’assurance que les emails de vœux partiront dans les meilleures conditions et avec un outil professionnel.

Vous pourrez même encourager l’usage de la solution pour faire de vos vœux une campagne de com à part entière avec une audience élargie à des contacts qui échappent à vos publications digitales habituelles.